Le capteur solaire parabolique S20 obtient une excellente note de performance du laboratoire indépendant TUVrheinland

rackam-test-TUVrheinland-solar power

Le capteur de concentration solaire parabolique de type S20 de Rackam a reçu un très bon rapport de performance de la firme indépendante TUVrheinland à la fin du mois d'août. Ce capteur est destiné aux projets de production de chaleur des procédés industriels de grande et moyenne envergure, particulièrement pour les installations nécessitant un champ solaire au sol, comme c'est le cas avec le parc solaire Alain Lemaire de Cascades, à Kingsey Falls.
Le test s'est déroulé dans une des succursales américaines de la firme internationale d'expertise

Les résultats du test

Le test visait essentiellement à produire une courbe de performance standardisée pour évaluer l'énergie que le capteur est capable d'absorber en fonction de l'irradiation (le rendement thermique) en lien avec la température de sortie du système. Rappelons qu'une courbe standardisée est un processus de normalisation qui permet de comparer différentes technologies. Et dans le cas de ce test, cette courbe montre pour le S20 de Rackam une performance optimale dans des températures de fonctionnement comprise entre 100 et 250 degrés Celsius, ce qui en fait un excellent choix pour les applications industrielles. Certains capteurs paraboliques ayant de meilleurs rendements sont destinés à produire de l'énergie à grande échelle dans des installations de grande envergure, mais ils nécessitent plus de surveillance technique tant au montage qu'à l'entretien. Pour des applications industrielles, ces capteurs conçus pour être performants sur des températures supérieures à 350 degrés ont des coûts très élevés comparativement au S20 alors que leur performance reste similaire sur des températures inférieures à 250 degrés.
Pour les capteurs destinés à une utilisation résidentielle (les capteurs thermiques), on peut remarquer sur ce graphique qu'ils sont plus performants à des températures basses, soit en dessous de 100 degrés.

Un capteur parfait pour le marché industriel

Avec ces résultats, le capteur S20 de Rackam se positionne donc parfaitement pour le marché industriel, dont les besoins en température se retrouvent très souvent compris entre 100 et 250 degrés. De plus, la composition simple et robuste du S20, qui facilite son installation et son entretien, le démarque encore plus d'autres produits plus délicat et difficile à implanter. Et c'est le ratio performance-prix d'installation pour le S20, estimé à 1W par dollar investi, qui contribue à rendre les projets de Rackam si attractif.

Un bon pas vers la certification ICC-SRCC

Ce bon résultat, en plus de donner beaucoup de reconnaissance et de crédibilité aux produits et à l'expertise de Rackam, permettra d'autre part d'obtenir dans un avenir proche la certification ICC-SRCC. Cette certification internationale permettra alors à Rackam de mieux se placer entre autres sur le marché industriel étasunien, qui est plus que prometteur pour les technologies solaires thermiques et qui exige bien souvent cette certification.

Pour plus d'information :
Jacques-Alexandre Fortin, VP et directeur de la commercialisation, Rackam
ja.fortin@rackam.com