Un nouveau modèle financier permet à Rackam de vendre de l’énergie directement à ses clients

Un nouveau modèle financier permet à Rackam de vendre de l’énergie directement à ses clients

                                                                           Schéma des risques partagés dans un modèle IPP

 

 

 

 

Grâce aux services de Quintal & Co, un nouveau modèle d'affaires permet désormais aux clients de Rackam d'acheter directement la chaleur produite par des installations thermosolaires, et ce sans avoir à investir dans l'achat d'une centrale. Ce modèle IPP (Independent Power Producer Model) est en effet très prometteur, car les clients de Rackam peuvent maintenant accéder à la production d'énergie thermique la plus propre au monde sans investissement initial. Ils peuvent ainsi intégrer directement à leur facture énergétique cette nouvelle source d'énergie - une petite révolution qui permettra plus d'investissement et de développement dans le secteur des énergies renouvelables dans un futur proche, surtout dans le domaine de la chaleur de procédé industrielle.

Comment est-ce que cela fonctionne ?

Lorsqu'un client désire acheter de la chaleur solaire pour alimenter ses procédés, Rackam se tourne vers Quintal & Co et son réseau d'investisseurs pour financer l'achat de l'équipement. Une fois réunis, les investisseurs forment un fond commun de créance (FCC) et financent la construction de la centrale solaire via le FCC. Une fois le projet construit, le client achète l'énergie produite par la centrale au FCC pour une durée et un taux prédéterminé. 

Ce modèle d'affaires plus évolué que la vente directe d'équipement comporte des avantages importants pour toutes les parties impliquées dans la transaction. Ainsi, le modèle IPP permet aux clients de Rackam de stabiliser les coûts de leurs apports énergétiques dans le temps en fixant les termes de l'achat d'énergie pour une longue période. Il accède par la même occasion à une des sources d'approvisionnement en énergie parmi les plus propres au monde.
De plus, la signature d'un contrat d'approvisionnement de type évite la dépense initiale et donc, le recours au capital du client. Cet avantage est majeur puisque le capital peut être réservé à d'autres fins stratégiques pour la production du client.
Enfin, le modèle IPP partage les risques entre les intervenants en place. En effet, dans un modèle IPP, Rackam garantit le risque technique en assurant le fonctionnement et la performance de ses équipements, les investisseurs, eux assument le risque financier lié au projet, tandis que le client assume le risque commercial en garantissant l'achat d'énergie. La répartition des risques facilite l'accès au projet pour chacune des parties prenantes.

Mathieu Chagnon, président de Rackam : « Présentement, nous sommes en train d'évaluer une dizaine de projets de client internationaux avec ce modèle financier. Cela ouvre donc pour Rackam de grandes possibilités de croissance et de déploiement. »

Le solaire thermique sur les traces de l'industrie photovoltaïque

Le modèle IPP est déjà largement utilisé par l'industrie des énergies renouvelables et notamment pour les panneaux solaires voltaïques, dont les installations par des entreprises ou des particuliers ont connu une grande expansion depuis plus de 10 ans, grâce à ce modèleUne législation en fonction des pays où les opérations financières ont lieu encadre d'ailleurs déjà largement cette pratique dans le monde de la production d'énergie.

Entrevue avec Maria Rabiasz, spécialiste pour les services financiers Quintal :

Maria Rabiasz Quintal

Rackam : Est-ce que le modèle IPP est approprié pour les clients de Rackam?


Maria Rabiasz : Le modèle IPP de Production Électrique Indépendant (PEI en français) permet de produire de l'énergie localement et de la vendre directement au client, avec le principe d'une production électrique décentralisée (PED). Ce principe permet de produire de l'énergie directement là où elle est consommée. C'est la voie de l'avenir. Et c'est dans cette voie que les clients de Rackam ont l'occasion de s'engager.
Le modèle IPP offre aux clients de Rackam et à d'autres sociétés petite et grande une autre option d'approvisionnement d'énergie efficace et bon marché. Les services financiers Quintal proposent donc ce modèle de financement aux clients de Rackam, pour des projets allant parfois au-delà de 10 millions de dollars et qui ne pourraient pas voir le jour sans ce type de montage financier.


Rackam : Est-ce que la technologie de la Concentration Solaire Parabolique développée par Rackam est compétitive dans le marché des énergies renouvelables ?


M.R : - oui, par exemple dans l'industrie des mines d'or, et dans le cas de sites très éloignés, avec un modèle de financement IPP, les solutions énergétiques de Rackam seraient 50% plus économiques que des solutions similaires déjà existantes qui utilisent des panneaux photovoltaïques.
En remplaçant les sources traditionnelles d'énergie fossile par la chaleur solaire thermique, la technologie de Rackam permet de stabiliser le coût de l'énergie et d'améliorer les processus industriels. Dans l'exemple spécifique de l'étape d'élution d'une mine d'or, la technologie de Rackam pourrait permettre à une compagnie de gagner jusqu'à 100 000$ de plus par jour. Sa technologie de concentration solaire permet en effet d'accélérer le cycle de préchauffe des cuves d'élution et ainsi de traiter plus de minerais comparativement à un système de fournaise alimenté par des combustibles fossiles. Ce genre d'économie varie bien sûr selon les spécifications des différentes installations évaluées.

Pour plus d'information :
Jacques-Alexandre Fortin, Vice-Président chez Rackam