Actualités solaires

Actualités solaires

Bulletin bimensuel de Rackam sur les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique et la transition vers un monde durable.

En Europe, reconnaissance accrue de l’importance de l’efficacité énergétique en construction et en rénovation

Lors de son discours à la conference de l’Agence internationale de l’énergie, Paul Hodson, responsable de la division efficacité énergétique de la Commission européenne à Bruxelles, vient de pointer l’action publique « micro » en tant que voie à privilégier pour faire avancer les pratiques actuelles, calmant dès lors les espoirs d’un renouvellement des politiques face aux objectifs de l’Union européenne pour 2020 en matière d’efficacité énergétique.

Olivier Rapf, directeur de l’Institut européen de performance des bâtiments (BPIE), affirme que ceux qui considèrent l’amélioration de l’efficacité énergétique dans le secteur de la construction uniquement à court terme commettent une grave erreur : « il y a un mythe selon lequel les effets de l’efficacité énergétique n’ont de valeur que lorsqu’ils sont rentables à court terme. Il s’agit de la mauvaise approche lorsqu’on considère qu’une grande partie du stock de bâtiments européens est en besoin de rénovations ». En plus des bénéfices climatiques, il faut également noter que les bâtiments mal isolés engendrent des coûts sur la santé publique dans le secteur résidentiel ainsi que dans les écoles publiques mal entretenues.

Le lien entre croissance économique et consommation énergétique de moins en moins marqué

L’organisme Alliance to Save Energy a récemment publié un article mettant en évidence la disparité entre croissance économique et consommation énergétique lors des quarante dernières années. Un signe que l’économie du futur est une économie basée sur l’efficacité et la rationalisation de la consommation énergétique!

Le coût des énergies renouvelables et des énergies conventionnelles : un élément problématique dans plusieurs régions du monde

Dans un rapport publié cette semaine, Energy Intelligence nous informe des coûts d’opportunité auxquels font face plusieurs pays en ce qui a trait au choix des sources d’approvisionnement énergétique lors de l’installation de nouvelles centrales. Comme le remarque le rédacteur en chef David Pike sur Twitter : « Lorsqu’un gouvernement investit dans une centrale, elle sera vouée à opérer pendant plusieurs dizaines d’années. Installer le mauvais type de centrale peut s’avérer très coûteux. » Effectivement, en raison des coûts externalisés, de la main d’œuvre bon marché et de l’absence d’incitatifs économiques, plusieurs pays en développement ont accès à des énergies conventionnelles polluantes à un coût bien inférieur à celui des énergies renouvelables. Mais, à l’inverse, investir dans les énergies fossiles rend une économie plus vulnérable face aux fluctuations imprévisibles des prix. Malheureusement, plusieurs leaders ont tendance à favoriser les options avantageuses à court terme.

Boom de l’industrie solaire aux États-Unis

Selon The Solar Foundation, l’industrie de l’énergie solaire aurait connu une croissance significative en 2013 : le nombre d’emplois dans le secteur a augmenté de plus de 20% au cours de la dernière année. L’organisme s’attend à ce que cette tendance se maintienne au cours de l’année actuelle, avec une croissance projetée de 15,6% en 2014.

Transition énergétique : quel est le prix à payer?

L’analyste Craig Shields répond à une question relativement commune en ce qui a trait à la transition vers une économie verte : nos efforts pour effectuer la transition vers des énergies vertes nuiront-ils à notre économie? La réponse : pas nécessairement! Les énergies renouvelables comportent plusieurs avantages d’un point de vue économique.

Premièrement, en raison de sa faible intensité, plusieurs soutiennent que cette industrie est susceptible de créer plus d’emploi que les énergies fossiles. Deuxièmement, en raison des investissements en recherche et en technologie (et grâce aux externalités positives qui en découlent), les sociétés misant sur les énergies renouvelables sont susceptibles de maintenir des industries compétitives à l’international. Troisièmement, toutes les tendances indiquent que les coûts des principales énergies renouvelables sont à la baisse : aux États-Unis, on s’attend à ce que l’énergie éolienne atteigne parité avec le charbon. Finalement, si les énergies renouvelables sont considérées comme étant « dispendieuses », c’est uniquement parce qu’on ne comptabilise pas le coût des externalités générées par les énergies conventionnelles.

Découverte de la semaine : @SunViewer

Ça en vaut bien le détour : allez jeter un coup d’œil aux magnifiques photos partagées par @SunViewer. Le soleil tel que vous ne l’avez jamais vu.

 

Suivez nos projets et nos bulletins d’information quotidiens sur les innovations solaires en visitant Rackam sur Facebook et Twitter.