Réalisations

COPAG, coopérative agricole

COPAG, coopérative agricole

LE PROJET ET SES AVANTAGES

À son lancement en 1987, la coopérative agricole COPAG située au Maroc regroupait 39 agriculteurs de la région de Taroudannt. Aujourd'hui, elle compte 14 000 membres regroupés en 70 coopératives et elle est une force incontournable de l'industrie agroalimentaire marocaine. COPAG est notamment devenu le deuxième producteur laitier du royaume, juste derrière le géant Danone. Elle assure notamment la production agricole ainsi que la commercialisation des produits issus de l'agriculture locale du pays : agrumes, jus de fruits et produits laitiers. Sa principale mission est d'assurer le développement socio-économique du milieu rural de la région du Souss et d'offrir des produits agricoles d'origines animales et végétales de plus en plus élaborés.

La centrale de concentration solaire thermique issue de la collaboration entre Rackam, ALTO Solution et Vincent Thermique est un projet de démonstration, permettant à COPAG de chauffer partiellement les solutions de nettoyage en place d'une partie de la laiterie.  Rackam a donc élaboré une solution de concentration solaire sur le toit pour la production de chaleur de procédé. L'installation solaire finalisée en 2016 comporte 4 rangées de capteurs S10, permettant de développer 50 KW thermiques.
L'objectif pour COPAG est d'évaluer le bénéfice réel de cette technologie en milieu industriel, et de disposer de tous les éléments leur permettant de prendre une décision rationnelle et pragmatique avant d'investir dans une centrale solaire plus importante répondant à la globalité de leur besoin.

« Ce projet de centrale solaire thermique à concentration est une réelle opportunité de démontrer le potentiel de cette technologie dans le secteur industriel marocain. Notre volonté est de participer activement à la transition énergétique, notamment au Maroc et en Afrique et je suis très heureux de cette première collaboration réussie avec Rackam. Assurément, l'ensoleillement dont nous bénéficions dans notre région ne peut que favoriser l'émergence de ce type de centrales. »

Mehdi Berrada, fondateur & directeur chez ALTO Solution